"Buvez toujours, vous ne mourrez jamais" écrivait Rabelais.

A condition de boire du bon et du bio...

C'est un peu cela, l'esprit de notre domaine, qui reprend le nom de la fleur endémique de la Méditerranée "l'immortelle" qui , même cueillie, ne fane jamais.

 

Notre Histoire 

Le moteur, l'origine de notre projet est de changer de vie. De vivre plus près de la nature au quotidien, de la respecter, de faire quelque chose de beau, quelque chose de bon et partager ces valeurs avec nos 3 enfants. Leur montrer qu'avec un peu d'audace et beaucoup de travail, tout est possible.

 

    Delphine, Dunkerquoise, et Yann, Breton, se sont rencontrés à Grenoble lors de leurs étude d'ingénieurs à l'Ecole Française de Papeterie et des industries graphiques.

Diplômes en poche, ils s'installent à Paris. Mais, après 3 ans et plusieurs voyages à l'étranger, l'appel du large se fait sentir : ils décident de partir pour les îles. Leur choix se porte sur la Martinique.

Rapidement, ils ont envie de monter leur propre structure et créent leur société de négoce de papier en Martinique et Guadeloupe en 2007. Après un développement et un succès rapides, 2 enfants et 10 ans passés aux Antilles, il était alors temps de partir pour d'autres aventures, mais lesquelles?

    C'est la rencontre avec un caviste installé en Martinique qui va finalement les décider à se lancer dans une nouvelle aventure: Delphine et Yann tombent sous le charme des vins du Sud et plus particulièrement ceux du Roussillon. L'idée de produire leur propre vin se met alors en place. Le choix de devenir vignerons s'impose!

Ils partent alors à la découverte de cette région, font un troisième enfant sur la route (celui-là sera catalan!) et décident de s' installer. Ce qui n'était qu'un rêve lointain devient alors possible.

Une nouvelle vie commence....

Delphine-n&b-web

Yann-n&b-web

 


 

 

Notre philosophie

Faire du bon vin en respectant la vigne, son terroir et les hommes, telle est notre philosophie.

C'est pourquoi la conversion en agriculture biologique a tout de suite été une évidence: une certification avec Ecocert a été entreprise dès la création du domaine.

Nos pratiques en viticulture et en vinification sont déjà rigoureusement conformes à la réglementation de l'agriculture biologique mais nous ne serons labellisés que dans 2 ans.

Nous avons choisi ce métier par passion et par amour du vin. Nous avons pris le parti de choisir des parcelles à rendement faible (environ 25 hl/hectares en moyenne) qui assurent une qualité et une concentration des raisins; et de produire un vin de terroir, c'est-à-dire ne pas altérer, formater nos vins avec des produits œnologiques, chimiques. Notre volonté est de produire des vins typiques de notre terroir.

La difficulté principale en Bio est de lutter contre les maladies et les herbes sans utiliser d'herbicide, ni de pesticide . Pour cela, nous utilisons les moyens suivants:

- désherbage manuel dans le rang (à la pioche, à la main, selon les cas); entre les rangs, désherbage au gyrobroyeur, utilisation d'une débroussailleuse et d'une charrue à disques pour couper les racines des herbes sans "chambouler" les sols

- épamprage manuel (L’épamprage est une opération consistant à débarrasser un cep de vigne des pampres, rameaux non fructifères qui poussent sur la souche, afin de favoriser la maturation des branches fruitières porteuses de raisin).

Les vendanges se font manuellement en cagettes pour la convivialité bien sûr mais aussi pour éviter l'oxydation du raisin pendant son transport jusqu'à la cave et donc éviter l'altération du vin.

Un tri sélectif est réalisé à la vendange, seules les grappes saines sont conservées. 

Lors de la vinification, nous ajoutons du sulfite pour protéger et éviter l'altération des vins. Mais, nous utilisons des faibles doses: 2 à 3 fois moins que ce qui est autorisé en BIO.


 

Ce fut d'abord un coup de coeur pour ces vignes situées à Montner sur coteaux de schistes, son casot (nom donné aux maisonnettes en pierres sèches que l'on trouve un peu partout dans les vignes des Pyrénées Orientales), la vue sur le Canigou enneigé l'hiver et sur le château de Quéribus, le ciel bleu toute l'année et la fameuse tramontane...

Notre domaine se divise maintenant en 3 territoires situés à Montner, Latour-de-France et Calce:

 

 

 

Le premier "Lo Mas Raphel" est un îlot de 4,5 hectares où s'y côtoient une vielle vigne de carignan/grenache noir plantée en gobelet en 1945, une syrah sur palissage de 2001 et un muscat petits grains de 1995.

Cet îlot se trouve sur coteaux de schistes verticaux formé au silurien à l'ère primaire (il y a 400 millions d'années). Ce terroir exceptionnel permet aux vignes de développer un système racinaire qui va puiser en profondeur les éléments nutritionnels ainsi que l'humidité que l'on ne trouve pas en surface. Ce terroir apporte minéralité, finesse et élégance aux vins.

Le troisième "La Peyrouse" situé à la sortie du village de Latour-de-France, est un îlot de 2 hectares où s'y côtoient carignan, grenache et syrah certifiés BIO depuis 2017.

 

Le deuxième "Sarrat matte de l'ouillastre" est un îlot de 1.5 hectares avec vue à 360° sur le Fenouillède et le pays cathare. Deux parcelles de grenaches noirs y sont plantées . Une partie, plantée en 1985, est destinée à l'élaboration de nos grands vins de garde; l'autre partie, plus jeune (2005) aux rosés et rouges fruités.

Ces parcelles se situent sur un terroir de type argilo-calcaire donnant des vins puissants, généreux et d'une structure solide.